Blog

Le centre ville aux piétons ?

La Tribune de Genève – Opinions – 11 mars 2020

Nous voilà pris, à l’occasion du lancement de l’initiative «Pour un centre-ville vivant, piéton et végétalisé», dans un énième épisode du feuilleton antibagnoles scénarisé par la gauche genevoise.

Cette nouvelle initiative se veut être un contre-projet à la construction du parking Clé-de-Rive soutenue par la droite municipale. Cette infrastructure importante est à contre-courant de la politique de mobilité menée par la gauche du Conseil municipal de la Ville de Genève et qui consiste principalement à flinguer le transport privé motorisé. Ce dernier reste, quoi qu’on en dise, le principal moyen de transport dans notre canton (et notre commune) malgré toutes les entraves imaginables que nos magistrats infligent à une très large partie de la population.

Si notre population ne cesse d’augmenter, la fluidité du trafic, quant à elle, ne cesse de diminuer. Entre 2010 et 2015, la vitesse moyenne a diminué pour les déplacements effectués avec des transports individuels motorisés. L’une des causes des ralentissements, outre les innombrables chantiers complexifiant à l’extrême tout déplacement dans notre commune, c’est la recherche de places de parking.

La récente décision du Grand Conseil de supprimer 4000 places de parc ne va évidemment pas améliorer la situation et encore moins respecter notre Constitution.

C’est pourquoi l’UDC Ville de Genève soutient la construction de ce parking. Principalement parce que les 498 places de parc supprimées en surface seront totalement compensées par la réalisation de ce parking, dont 100 places seront réservées aux habitants des Eaux-Vives. Il est heureux que l’on y ait pensé, même si cela ne résout qu’en partie le cauchemar de ces habitants, en recherche continuelle de places de parc. Nous avons en prime le réaménagement du rond-point et du cours de Rive.

Certes, ce projet est loin d’être totalement satisfaisant. Cela étant, s’il l’était, ce serait bien une «première» genevoise pour un projet de cette envergure La circulation des bus dans la rue d’Italie ou encore la création de zones piétonnes autorisées aux vélos et aux autres moyens légers et parfois farfelus de déplacement à deux roues sont mal pensées. Ces zones piétonnes seront indiscutablement dangereuses pour les piétons. L’initiative de la gauche est, à cet égard, guère plus futée puisqu’elle demande, sur un périmètre étroit allant de la place Bel-Air au cours de Rive, «l’ouverture des rues à la convivialité et aux mobilités douces», et bien évidemment de «maintenir les transports publics dans ce périmètre piétonnier». Sans oublier la végétalisation et l’arborisation qui sont demandées, dans ce nouvel éden à l’espace réduit, il ne restera plus aux piétons que le déplacement en file indienne.

Alors ce parking Clé-de-Rive est-il désuet et archaïque, comme l’affirme la gauche? Pour l’UDC, ce projet n’est pas parfait mais pas au point de le refuser. Et encore moins de le mettre en péril avec l’initiative des Verts.

1 commentaire

  1. […] La Tribune de Genève – Opinions – 11 mars 2020Le centre ville aux piétons ? Cette nouvelle initiative se veut être un contre-projet à la construction du parking Clé-de-Rive soutenue par la droite municipale. Cette infrastructure importante est à contre-courant de la politique de mobilité menée par la gauche du Conseil municipal de la Ville de Genève et qui consiste principalement à flinguer le transport privé motorisé. Ce dernier reste, quoi qu’on en dise, le principal moyen de transport dans notre canton (et notre commune) malgré toutes les entraves imaginables que nos magistrats infligent à une très large partie de la population. suite du texte… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code